Marc Clémeur

Conseiller international d’opéra

Né à Anvers, il fait ses classes de piano au Conservatoire Royal de musique, parallèlement à ses études secondaires. Des études universitaires en musicologie et sciences théâtrales le conduisent à l’université de Cologne. En même temps il y suit des cours de chant au Conservatoire. Sa thèse sur la version originale française du Don Carlos de Verdi (comprenant une découverte d’une source inconnue du livret) lui ouvrent plusieurs portes et lui permettent de suivre des stages au Nederlandse Opera à Amsterdam, à Bayreuth et au Deutsche Oper am Rhein à Düsseldorf.

À partir de 1977, il travaille comme producteur de musique classique pour la radio et la télévision belges, où il est notamment responsable des retransmissions d’opéra depuis le Théâtre Royal de la Monnaie et les émissions du Concours Reine Elisabeth.

Il est nommé directeur de l’Orchestre philharmonique de Flandre en 1984 où il développe un programme prestigieux ensemble avec le directeur musical Emil Tchakarov. En 1989, il est nommé directeur général de l’Opéra de Flandre qui sous sa direction a acquis un rayonnement international. Ses productions ont été invitées à Paris, Milan, Londres, Hambourg, Barcelone, Los Angeles, Tokyo…

Les journalistes de la revue Opernwelt lui décernent à plusieurs reprises le titre de « meilleure maison d’opéra de l’année ». Des artistes tels que Robert Carsen et Silvio Varviso (on leur doit notamment un mémorable cycle Puccini) s’y produisent régulièrement. Il convainc Ivo van Hove de faire sa première mise en scène d'opéra (Lulu) pour lui confier par la suite la Tétralogie de Wagner. En 2009 Marc Clémeur devient Directeur général de l’Opéra national du Rhin à Strasbourg. Il y conduit un projet original avec notamment un cycle dédié aux oeuvres majeures de Janacek, mis en scène par Robert Carsen ainsi que plusieurs créations contemporaines (tels que Giorgio Battistelli, Peter Eötvös, Philippe Manoury, John Adams ou Pascal Dusapin) et monte des ouvrages français rarement présentés tels que Platée de Rameau (dirigé par Christophe Rousset), Hamlet d’Ambroise Thomas (avec les débuts dans le rôle de Stéphane Degout), ou Pénélope de Fauré (avec Anna Catarina Antonacci, mis en scène par Olivier Py).

La presse salue le mérite de l’Opéra national du Rhin et le Syndicat Professionnel de la Critique « Théâtre Musique Danse » lui décerne des prix à plusieurs reprises. Aussi l’annuaire de Opernwelt nomme régulièrement des spectacles et des artistes de l’Opéra national du Rhin.

Marc Clémeur s’attache également à conduire une action en direction des jeunes publics et sous sa direction l’Opéra national du Rhin accueille 30 % de jeunes de moins de 26 ans, un des pourcentages les plus élevés d’Europe. Autre succès : l’introduction du surtitrage bilingue (français/allemand) par lequel il arrive à augmenter le nombre de spectateurs venus d’outre-Rhin à 23 %.

Passionné par la formation de jeunes artistes, il y développe l’Opéra Studio qui forme chaque année huit chanteurs et deux pianistes accompagnateurs. Des professeurs prestigieux y sont invités pour des master class et les jeunes artistes se présentent chaque année dans des productions qui leur sont entièrement dédiées, notamment une série d’opéras pour enfants. Parallèlement ces jeunes chanteurs sont distribués dans les grandes productions de l’Opéra national du Rhin.

Après une très longue carrière dans le monde musical, Marc Clémeur est aujourd’hui sollicité en tant que conseiller artistique par des maisons d’opéra et des concours en Allemagne, France et Italie. Il est fréquemment invité comme membre du jury de concours prestigieux en Belgique, les Pays-Bas, France, Allemagne, Italie, Espagne, Pologne et Suède.